décembre 8, 2023

DEMOSTHENE NEWS

Nous ne sommes pas les seuls mais les meilleurs !

Kasaï: les propositions de Jean-Bedel Mande pour résoudre le défi sécuritaire à Tshikapa

Cadre de l’Union pour la nation congolaise (UNC) et candidat député dans la ville de Tshikapa, Jean-Bedel Mande fustige l’insécurité grandissante dans sa circonscription électorale et donne sa vision pour résoudre le défi sécuritaire de la ville de Tshikapa.

Ce conseiller au ministère de l’Economie national promet une sortie médiatique avec fracas quant à ce. D’ores et déjà, ses pistes de solution à l’insécurité s’articulent autour de renforcement des capacités des éléments de la police, la mise en place des programmes de prévention de la criminalité et l’interaction entre la population et les services de sécurité.

Demosthenenews.net reprend in extenso les 7 propositions- solution de Jean-Bedel Mande dans les lignes qui suivent :

1. Renforcement des mesures de police : augmenter la présence policière dans les zones à haut risque, renforcer les patrouilles et améliorer la communication entre la police et la communauté.La formation continue des agents de police et l’utilisation des leaders communautaires pour collaborer avec la police sur surveillance peuvent également être utiles.

2. Prévention de la criminalité : mettre en place des programmes de prévention de la criminalité axés sur la sensibilisation, l’éducation et la réhabilitation des délinquants. Ces programmes peuvent inclure des activités de loisirs, des services sociaux, des programmes d’emploi que nous pouvons organiser en faisant un lobbying au ministère de l’économie pour service nationale dédié à la notre jeune province du Kasaï. 

3. Améliorer l’éclairage public et la surveillance : Une bonne illumination des rues et des espaces publics peut dissuader les actes criminels. L’installation de lampadaires à panneaux solaires peut également aider à identifier les criminels et à prévenir les crimes.

4. Renforcement de la sécurité des espaces publics : Améliorer la maintenance et la sécurité des rues fréquentées et des autres espaces publics en veillant à ce qu’ils soient bien éclairés, bien entretenus et surveillés pour décourager les activités criminelles.

5. Renforcement des systèmes judiciaires : Mettre en place des tribunaux efficaces, des programmes de probation et de réinsertion pour les délinquants. Il est également important de lutter contre la corruption et les pratiques illégales au sein du système judiciaire.

6. Renforcement des liens communautaires : Promouvoir la participation des citoyens et des organisations locales dans la prévention de la criminalité en encourageant la coopération avec la police, la mise en place de comités de quartier et l’organisation de programmes de vigilance communautaire.

7. Améliorer les conditions économiques : Réduire les inégalités socio-économiques en favorisant la création d’emplois, en investissant dans l’éducation et en soutenant les petites entreprises locales. Cela peut aider à réduire les facteurs qui contribuent à la criminalité, tels que la pauvreté et le chômage.

Jean-Bedel Mande attire l’attention de la population de Tshikapa sur le fait qu’il est important de noter que chaque ville est unique et qu’il n’y a pas de solution universelle pour résoudre l’insécurité. Une approche churrigueresque et personnalisée, basée sur une analyse approfondie des problèmes spécifiques de chaque commune, est donc essentielle pour obtenir des résultats durables.

Théo Démosthène KALUBI